Logo AED

Administration de l'Enregistrement et des Domaines

URL: http://www.aed.public.lu/hypotheques/index.html

Retour vers la page d'origine

Hypothèques

Les hypothèques et les privilèges sont des garanties que la loi accorde aux créanciers, conformément aux articles 2092 et suivants du Code civil.

Le régime hypothécaire ordinaire ainsi que les régimes spéciaux seront décrits dans la section suivante.


Régime hypothécaire ordinaire

Définition

L’hypothèque

L’hypothèque est un droit réel sur les immeubles affectés à l’acquittement d’une obligation. Elle confère au créancier un droit de suite et un droit de préférence. Le premier droit s’exerce contre les acquéreurs et détenteurs de l’immeuble, le second contre les créanciers chirographaires ou ayant une hypothèque postérieure.

Le privilège

Le privilège est le droit que la qualité de la créance donne à un créancier d’être préféré aux autres créanciers, même hypothécaires.

Communications à des tiers

Les conservateurs des hypothèques sont tenus de délivrer à tous ceux qui les requièrent, copie des actes transcrits sur leurs registres et celles des inscriptions subsistantes ou certificats qu’il n’en existe aucune. (article 2196 du Code Civil)

Il existe trois bureaux chargés de la conservation des hypothèques :

Haut de page

Formalités

Les diverses formalités hypothécaires sont :

Droit d’inscription

Tarif

Les inscriptions et renouvellements d’inscription des créances sont soumis au droit de 0,05 % . (Il existe des exemptions de droits d’inscription)

Droit de transcription

Tarif

Le droit de transcription est de 1 %, en quelques rares exceptions de 0,5 %. (Il existe des cas de transcription gratis)

Haut de page

Régime spécial de l’hypothèque fluviale

Essence

L’hypothèque fluviale est une hypothèque mobilière qui n’existe pas dans le droit commun et qui est applicable aux bateaux de tonnage égal ou supérieur à 20 tonnes, respectivement égal ou supérieur de 20 m de longueur.

Elle a été créée, dans l’intérêt du crédit fluvial, par la loi du 11 juillet 1966 sur l’immatriculation des bateaux de navigation intérieure et l’hypothèque fluviale.

Conservation de l’hypothèque fluviale

Les formalités respectives de l’inscription des hypothèques et la transcription des actes et jugements se font au bureau de la conservation de l’hypothèque fluviale à Grevenmacher ; ce bureau est relié au bureau de l’enregistrement et des domaines de cette même localité.

Immatriculation des bateaux de navigation interieure

Les opérations d’immatriculation des bateaux fluviaux sont confiées au receveur de l’Enregistrement et des Domaines à Grevenmacher. En vertu du règlement grand-ducal du 11 juin 1987 portant application du règlement no 2919/85 du 17 octobre 1985, l’établissement des certificats d’appartenance à la navigation rhénane et des certificats d’exploitant font partie des attributions du même bureau.


Régime spécial de l’hypothèque sur aéronef

Essence

L’hypothèque aérienne offre des sûretés comparables à l’hypothèque immobilière. Elle a la même nature que l’hypothèque fluviale. Elle s’en différencie toutefois dans certains détails.

L’hypothèque sur aéronef a été créée par la loi du 29 mars 1978 concernant la reconnaissance des droits sur aéronef.

Conservation de l’hypothèque aérienne

Les formalités respectives de l’inscription des hypothèques et la transcription des actes et jugements se font au premier bureau des hypothèques à Luxembourg, dénommé « Bureau de la conservation des hypothèques aériennes ».

Haut de page

Régime de la publicité des droits réels concédés sur les navires :

Essence

Les actes et jugements faisant preuve d’une convention constitutive, translative, déclarative ou extinctive d’un droit réel, autre qu’un privilège, sur un navire construit ou en construction, sont inscrits au bureau de la conservation des hypothèques ; jusque-là ils ne peuvent être opposés aux tiers. Contrairement à ce qui est prévu dans le domaine de la propriété immobilière dans celui de la navigation fluviale et de la navigation aérienne, le texte de loi ne parle pas de « transcription » d’actes et jugements faisant preuve d’une convention constitutive, translative, déclarative ou extinctive d’un droit réel autre qu’un privilège, mais bien de « l’inscription » de ces droits.

Pour rendre ces droits opposables aux tiers, le droit maritime ne connaît pas la formalité de la transcription, mais seulement celle de l’inscription.

Registre

La tenue du registre public maritime luxembourgeois est confiée au premier bureau des hypothèques à Luxembourg.




 Pour en savoir plus ... Pour en savoir plus ...
   Liens internes
  * Foire aux Questions

Dernière mise à jour de cette page le 29-10-2015.
Copyright Administration de l'Enregistrement et des Domaines

Retour vers la page d'origine